« Yanaka, histoires de chats » T1 & 2 par Megumi Wakatsuki

« Yanaka, histoires de chats » est une histoire pour très jeunes lecteurs. Il ne s’y passe pas grand-chose de compliqué. Nous suivons juste la vie d’un groupe de félins occupant le quartier de Yanaka, en plein Tokyo. Élevé par Monsieur Edo et Tata Miké, deux chats adultes bien sympathiques, le jeune Yanyaka fait son apprentissage de la vie. Il a mille questions et n’hésite pas à les poser. Ce livre se veut bien évidemment récréatif, mais aussi éducatif. Les interrogations de ce chaton sont amenées naturellement et les réponses sont également faites sur un ton clair, et de manière didactique. À part quelques parties de cache-cache, un peu endiablées, le reste n’est que le reflet d’une vie traditionnelle de chats.
Très peu d’humains sont visibles dans ce livre. De temps en temps, ils apparaissent, souvent interloqués devant le comportement de ces animaux, puis s’effacent ; les chats continuant leur vie paisible. Leurs visages ne sont pas vraiment détaillés, ils sont relégués au second plan : ils font finalement partie du décor. Ici, tout est vu du point de vue des chats, on se balade dans ce quartier au ras du sol. Ce qui nous permet de découvrir certaines rues et leurs spécificités. On apprend même, qu’avant, le mont Fuji était visible, mais qu’aujourd’hui un immeuble d’habitation bouche la vue.
Comme ce quartier n’est pas familier pour nous, pauvres Français, les éditions Komiku ont eu la bonne idée d’éditer conjointement à ce manga, le petit guide « Yanaka en un coup d’œil ». Là, on parle d’un album de voyage et non plus d’une fiction. Si vous connaissez un amoureux des chats, ou si vous-même appréciez ces animaux, ce livre est fait pour vous. Des photos de matous à chaque page, tous plus sympa les uns que les autres. Sous couvert de découverte touristique, c’est surtout la confirmation que les chats japonais ressemblent fortement aux chats français. Il y a bien un plan des lieux et quelques textes explicatifs, mais ce qui prime, c’est le visuel avant tout.
Mais revenons au manga qui se passe dans le quartier de Yanaka. Il est bien sûr destiné aux tout-petits, mais étant remplie de spécificité japonaise – que l’éditeur a décidé de garder -, cette traduction en français est, au premier abord, difficile d’accès pour le public visé. Il faut se rappeler que cette œuvre est japonaise et créée pour des Japonais. Les pâtisseries ou, encore, les traditions évoquées, ne nous sont pas toujours familières. Ce qui est agréable, c’est que ces spécificités sont toutes expliquées par d’habiles renvois hors cases. Du coup, même si la lecture devient de temps en temps un peu fastidieuse, c’est une source incroyable de connaissances supplémentaires sur le Japon et ses coutumes. Et si vous achetez ce manga, n’hésitez pas à le déshabiller. Au dos de la jaquette se trouve le véritable plan du quartier de Yanaka. Et sur la couverture, de vraies photos de l’endroit. Une sorte de mini guide touristique.
Voilà donc deux ouvrages qui vous feront voyager dans un Japon que beaucoup ne soupçonnent pas. Et bien sûr, en compagnie de chats joueurs et espiègles. Deux beaux albums pour les tout-petits et tous les amateurs de chats.
Gwenaël JACQUET
« Yanaka, histoires de chats » T1 & 2 par Megumi Wakatsuki
Éditions Komikku (7,90 €) – ISBN T1 : 979-1091610384 – ISBN T2 : 979-1091610308

About Author /

1 Comment

  • 2100 km en 90 jours | Working Holiday au Japon
    7 ans ago Reply

    […] à Tokyo, nous allons y rester 7 jours pour visiter : – le quartier de Yanaka, ancien et plein de chats – le parc d’Ueno pour ces cerisiers en fleur – deux jours à Nikko avec ses […]

Leave a Comment

Your email address will not be published.

Start typing and press Enter to search