Gengoroh Tagame revient en numérique avec « Our Colorful Days »…

Fraîchement disponible en français, ce premier chapitre de « Our Colorful Days » dévoile peu l’histoire à venir. On y suit le parcours de Sora, un lycéen banal en apparence. Du moins, c’est en se fondant dans la masse qu’il souhaite continuer ses études, simplement entouré de ses camarades. Alors qu’en réalité, on découvre qu’il est amoureux de Kenta, un camarade bourru, mais attendrissant. Même sa meilleure amie d’enfance n’est pas au courant de son orientation sexuelle. Au fil du temps, les discussions homophobes se font de plus en plus insistantes dans sa classe. Même s’il se crée un masque de façade pour ne pas rentrer dans le débat, ces attaques indirectes et non voulues commencent pourtant à être pesantes pour lui. La suite devrait nous en dire plus sur sa manière de réagir.

C’est un nouveau tournant pour les éditions Akata qui propose un titre que beaucoup de fans de Tagame attendaient. Pour couper court à l’envie de se procurer des traductions illégales depuis des pages scannées dans les magazines de prépublication japonais, il faut que les éditeurs arrivent à avoir une offre concrète, de qualité et surtout disponible rapidement. Ici, ce n’est pas encore tout à fait le cas puisque la publication de « Our Colorful Days » a débuté en 2018 au Japon. Néanmoins, en raison de la publication d’un chapitre toutes les trois semaines, le retard finira par être rattrapé pour passer à un chapitre par mois quasiment simultanément avec le Japon. À part ça, toutes les autres cases sont bien cochées et cette publication exclusivement numérique ne s’est pas faite au rabais. Les en-têtes des prochains chapitres étant en plus annoncés en couleurs, exclusivité que même les Japonais n’ont pas.

D’autres éditeurs proposent déjà des titres en numérique au fur et à mesure de leur publication au Japon. C’est le cas de Panini avec « Platinum End » la dernière création du duo Ohba et Obata dont chaque nouveau chapitre arrive immanquablement le 5 de chaque mois. Tout comme Pika qui propose « Eden Zéro » de Hiro Mashima, chapitre après chapitre toutes les semaines. Le prix relativement bas de ces prépublications, à seulement 99 cents, permet aux lecteurs de suivre ces séries sans attendre le lancement d’un volume relié. Mais, jusqu’à présent, ces parutions simultanées ne concernaient que des auteurs phares à fort potentiel de vente et donc de piratage éventuel. Gengoroh Tagame, même s’il est bien connu des lecteurs français, n’a indéniablement pas le même potentiel de vente. Du coup, cette initiative, plutôt inattendue, mérite que l’on s’y intéresse afin de développer cette offre numérique qui a la particularité d’être bien traduite depuis le japonais, avec surtout des images claires et non issues de scans de magazines de prépublication au papier qui bave.

Bien sûr, il se pose la question de savoir si cela ne va pas empêcher la sortie d’une version papier en cannibalisant les ventes. Les éditions Akata se veulent rassurantes sur ce sujet. Ils ont remarqué que le public appréciait d’avoir les deux premiers volumes d’une série disponibles simultanément ainsi que la suite à un rythme rapproché. Ces contraintes repoussent d’autant plus la sortie éventuelle de ce titre en librairie. Il va donc y avoir trois types d’acheteurs, ceux qui sont toujours réfractaires au numérique et sont prêts à attendre une version reliée. Ceux-ci n’auraient pas été chercher une traduction bâclée sur internet. Il y a les clients qui resteront sur la version numérique, c’est toujours un téléchargement illégal de moins. Et il y a ceux qui vont suivre la série en avant-première puis qui achèteront ensuite la version papier. Le marché est vaste et la multiplication des offres ne peut qu’être bénéfique aux lecteurs.

Le numérique permet également d’avoir quelques exclusivités qu’il est impossible de publier sur papier du fait d’un nombre réduit de pages. C’est le cas de « La Couleur de ta peau » de Mai Nishikata, un récit de seulement 24 pages paru dans l’édition Summer Love du magazine Hana To Yume. Cette histoire d’amour sur fond de compétition aquatique a d’ailleurs été corrigée et embellie par l’auteure avant cette publication, comme elle aurait pu le faire avant une sortie en recueil papier. Comme aucune compilation d’histoire courte n’est envisagée, les fans peuvent donc dès maintenant apprécier cette petite aventure. Sans cette sortie numérique, elle serait restée cantonnée aux pages d’un magazine qu’il est assez difficile de se procurer en France. Attention, si le récit commence sagement, il se termine de manière beaucoup plus crue. Mais les lecteurs ayant déjà apprécié « GAME Entre nos corps » ne devraient pas être surpris. Surtout que les fans qui suivent la série sont déjà habitués à ce format puisque celle-ci est d’abord toujours publiée numériquement sous forme de chapitres puis reprise en volume relié par la suite.

Akata ne compte pas généraliser la traduction simultanée de la plupart de ses titres. La première raison est bien évidemment que l’éditeur achète avant tout des séries complètes ou au moins ayant plusieurs volumes. D’autre part, c’est aussi la notoriété de l’auteur qui va évidemment faire la différence. Et dans le cas d’un artiste plébiscité, la publication numérique au même rythme que le Japon peut être envisagé. Mais cela se fera au cas par cas comme on peut le voir. Deux autres titres surpris sont déjà annoncés ce mois-ci et ce sera apparemment également le cas en juin 2019. La machine est en route et ne semble pas prête de s’arrêter.

C’est donc un retour palpitant et au compte goutte pour Gengoroh Tagame avec une histoire gay qui se dévoile encore peu dans ce premier chapitre. Il va donc falloir patienter le 9 et le 29 mai 2019 pour découvrir les second et troisième chapitres. Avec le numérique, c’est un nouveau mode de lecture qui se développe. Il ne va sûrement pas remporter les faveurs de tout le monde, mais il y a indéniablement un public intéressé par le fait de pouvoir lire rapidement et facilement une histoire attendue. C’est également un moyen de ne plus encombrer ses étagères qui croulent déjà sous le poids des nombreux titres édités annuellement. Si la lecture de BD sur tablette se cherchait un peu jusqu’à présent, voici un moyen original d’aller plus loin que la simple mise à disposition sur écran de titres existant.

Gwenaël JACQUET

« Our Colorful Days » chapitre 1 par Gengoroh Tagame

Télécharger « Our Colorful Days » chapitre 1 par Gengoroh Tagame sur Amazon Kindle
Télécharger « La couleur de ta peau » par Mai Nishikata sur Amazon Kindle

About Author /

1 Comment

  • Nipponzilla
    3 ans ago Reply

    J’avais adoré Le mari de mon frère, je pense donc me laisser tenter par ce manga.

Leave a Comment

Your email address will not be published.

Start typing and press Enter to search