Dans les coulisses des éditeurs de mangas…

Ryûnosuke Kenzaki est encore étudiant quand il vient postuler au poste d’éditeur de mangas. Ce jeune homme passionné se voit confronté à d’étranges requêtes, lors de son entretien d’embauche. Quand vient la question de son manga favori, il cite un titre qui, malheureusement, a été annulé à cause de son impopularité. Dépité, il pense avoir raté la chance de sa vie. Contre toute attente, il rejoint pourtant les rangs du Shonen Magazine en même temps qu’Hiroto Asama : un autre jeune débutant comme lui.

Ses premiers pas sont bien évidemment semés d’embûches, sinon il n’y aurait pas d’histoire. Il va surtout profiter de l’absence de son supérieur pour s’entretenir avec ce qui pourrait être une future vedette du magazine. De cette rencontre rocambolesque va découler une suite de quiproquos et de maladresses qui vont pimenter le récit.

Cette série, même si elle est romancée, nous fait pénétrer dans le monde de l’édition du Shonen Magazine. Second hebdomadaire japonais en termes de vente après Shonen Jump, il est publié par Kodansha, l’une des plus anciennes maisons d’édition japonaises. Son mode de fonctionnement est différent de celui du Jump où chaque semaine les séries plébiscitées par le vote des lecteurs finissent par écraser celles que le public boudent et qui voient donc leur fin arrivée prématurément. Chez Shonen Magazine, c’est une équipe d’éditeurs qui décident du contenu de la revue. De ce fait, c’est une vraie guerre qui se joue entre les différents membres de la rédaction, afin de découvrir la future star du magazine qui fera vendre un maximum de tomes reliés, après avoir augmenter les ventes du magazine lors de sa prépublication.

Kouji Seo se met, ici, à la place des éditeurs qu’il a côtoyés pour retranscrire leur parcours professionnel. Ses personnages sont hauts en couleurs et offrent donc un large éventail d’histoires qui, si elles sont clairement romancées, ne doivent pas être si loin de la réalité. Il y a donc le jeune dynamique qui veut devenir le meilleur dans le domaine de l’édition, la jeune autrice caractérielle qui n’est pas aussi influençable qu’elle semble l’être, ainsi que de nombreux personnages assez stéréotypés en toile de fond.

Destinés à un public jeune, les protagonistes sont assez exubérants. Mais cela marche et finalement le lecteur découvre un métier qui était évoqué bien différemment dans les nombreuses autres séries qui, elles se focalisent sur les auteurs de manga. Le trait fin et dynamique est ici parfaitement reconnaissable, les amateurs des autres séries de cet auteur y retrouveront la même fraîcheur et une bonne construction scénaristique.

« Hitman » est une série qui se veut divertissante, plus qu’un manuel du futur éditeur de manga. Les rebondissements y sont nombreux et les Japonais apprécient clairement de découvrir ce travail de l’ombre, puisqu’elle en est déjà à son septième volume, alors qu’elle débarque en France.

Gwenaël JACQUET

« Hitman » T1 par Kouji Seo
Éditions Pika (7,20 €) – EAN  : 978-2811650599

HIT MAN © Kouji Seo / Kodansha Ltd.

About Author /

1 Comment

  • SEO INSIDE
    10 mois ago Reply

    Merci pour ces infos. J’aime bien souvent votre site internet

Leave a Comment

Your email address will not be published.

Start typing and press Enter to search